Share
Go down
bossehunt
Number of messages : 24
Points : 1563
Date of Entry : 2015-07-17
Year : 40
View user profile

ma1 L’après Bretton-Woods

on Fri Nov 20, 2015 7:45 pm
Les accords signés à Bretton Woods en 1944 transforment alors le système monétaire mondial. Les 44 nations présentent lors de la négociation de ses accords actent la création de la Banque Mondiale et du Fonds Monétaire International pour surveiller les politiques nationales et s’assurer qu’elles permettent de préserver le système mis en place basé sur le Dollar Américain.

Ce système fixe un taux de change de chaque devise avec le Dollar Américain, seul le Dollar restant convertible en or. La préservation du système tient donc à la volonté des Etats-Unis de maintenir la valeur de leur monnaie et de ne pas procéder à des dévaluations ou émissions de monnaie abusives.

A la signature de l’accord, la base est de 35 Dollars Américain l’once d’or. Avec ce système le taux de change entre les devises est donc fixe, il est cependant ajustable à la demande d’un état et sous réverse d’acceptation des autres partenaires.

La confiance envers les Etats-Unis à respecter leur engagement de contrôler leur émission de monnaie mais aussi de celle des états partenaires à ne pas demander la conversion des dollars américains en or est indispensable à la préservation de ce système.

Le système mis en place à Bretton Woods sera la règle durant toute la période des trente glorieuses et du développement du monde occidental. Son efficacité tient au contrôle des émissions de Dollars de la part des Etats-Unis jusqu’à la fin des années 60.

Cependant avec la guerre du Viêtnam et la Guerre Froide, les problématiques monétaires des deux premières guerres mondiales ressurgissent. Les Etats-Unis mènent une politique monétaire inverse de celle qui avait suivi les accords de Bretton Woods et utilisent la « planche-à-billet » pour financer ces guerres. Les banques centrales des pays exportateurs accumulent des montants considérables de devises américaines s’en suit une montée de l’inflation.

La première condition à la préservation du système de Bretton Woods est donc violée (contrôle de l’émission de Dollars).Les états disposant de grandes réserves de Dollars demandent leur conversion en or craignant un effondrement de la valeur de la devise, violant ainsi la deuxième condition (ne pas demander la conversion en or). Devant la possibilité de voir disparaitre leur réserve d’or, les Etats-Unis suspendent la convertibilité du Dollar Américain en or le 15 Aout 1971.

Les accords signés en 1973 actent définitivement la fin des taux de change fixes et met en place un régime de change flottant avec un libre échange des monnaies et donc d’un taux de change déterminé par l’offre et la demande. Cependant tous les pays n’y participent pas et certains continuent à préserver un contrôle du taux de change fixé par l’intervention des banques centrales.

Les pays Européens essayent également de contrôler les taux de change entre leurs monnaies avec la mise en place du Serpent Monétaire Européen (de 1972 à 1978). Ce système doit permettre une fluctuation des devises européennes entre elles mais dans une fourchette de ±2,5% par rapport à la parité fixée.

La volonté des pays Européens était de préserver leurs échanges commerciaux mondiaux des mouvements spéculatifs, en effet si la devise française s’appréciait face au Dollar Américain alors toutes les autres devises participant au Serpent Monétaire devaient aussi s’apprécier.

Cependant face à la forte dépréciation du Dollar Américain, il devient impossible de préserver la stabilité des taux de change entre les devises et les pays quittent peu à peu le Serpent Monétaire Européen, ce système est ainsi abandonné ouvrant les négociations pour la mise en place d’un nouveau système monétaire.

En 1979, après de longs mois de négociation, les Européens mettent en place le Système Monétaire Européen toujours dans le but de stabiliser les monnaies européennes. La création du SME repose sur l’instauration de l’European Currency Unit (ECU) qui n’est pas une monnaie commune mais un panier de valeurs constitué au prorata des devises du SME. L’ECU étant une réunion de différentes devises, sa volatilité était plus faible et donc le contrôle facilité.

En effet devant l’impossibilité de contrôler la fluctuation des taux par rapport à chaque devise, le SME instaure un contrôle de fluctuation des devises autour de l’ECU avec une fourchette initiale de 2.25%.

Le SME prévoyait la possibilité de dévaluer certaines devises cependant le système de fourchettes de fluctuation autour de l’ECU atténuait ses variations, de fait le cours des devises n’était pas en relation avec la réalité et les besoins économiques du pays. Certains spéculateurs se rendent compte de ces incohérences et commencent à « attaquer » les devises Européennes.

Les pays Européens n’ayant pas mis en place des mesures suffisantes pour contrer ces spéculations, la fourchette de variations des cours est élargie à + ou – 15%. De fait, cet élargissement signe la fin du SME à l’été 1993 et ouvre la voie à la mise en place d’une monnaie commune : l’Euro.
Back to top
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum